Le ronflement chez l'enfant

Le ronflement chez l'enfant

Certains enfants ont tendance à ronfler fréquemment (11% entre 4 et 9 ans).

Le ronflement régulier chez l'enfant est anormal : souvant il y a un problème sérieux de respiration, et il faut consulter un médecin :

•Des garçons sont plus touchés que les filles.

•Quand les parents fument, le risque de ronfler est augmenté de 60% chez l'enfant.

•Les enfants qui ronflent ont une propension aux maladies respiratoires (rhume, bronchite, toux...).

Si le ronflement pendant un rhume ou une sinusite n'a rien d'inquiétant, un ronflement chronique chez l'enfant peut traduire un syndrome d'apnées du sommeil. Ce syndrome touche environ 2% des enfants.

Conséquences du ronflement

Si l'enfant souffre d'apnées du sommeil, il interrompt sa respiration pendant la nuit

Conséquences :

•L'enfant est irritable, fatigué au réveil.

•Il présente un sommeil agité, avec des cauchemars, voire des « pipis au lit » fréquents.

•À l'école, il peut souffrir de somnolence ou de troubles de l'attention.

•À long terme, les apnées du sommeil peuvent ralentir la croissance de l'enfant et avoir des conséquences graves sur le cœur et le cerveau.

 

Le ronflement de l'enfant peut aussi indiquer un problème d'amygdales

La cause la plus fréquente du ronflement chez l'enfant est une augmentation du volume des amygdales, ces « boules » ou ganglions que l'on voit au fond de la gorge et qui aident le corps à se défendre contre les infections.

Parfois, ces amygdales sont trop volumineuses, ce qui gêne le passage de l'air et cause le ronflement. C'est souvent le cas chez les enfants de 2 ou 3 ans, qui souffrent souvent d'infections respiratoires à répétition (rhume, otite, angine...).

Il peut alors être nécessaire de retirer les amygdales par chirurgie

 

 

pyright © All Rights Reserved